Ma dernière bonne lecture : Warren Buffet – L’effet boule de Neige

warren buffet

Warren Buffett. La biographie officielle, l’effet boule de neige

J’aime beaucoup les biographies, donc là j’ai été servi.
J’ai beaucoup aimé cet ouvrage qui décrit autant les affaires réalisées par Warren Buffet, que ses coups de génie et autre anticipations à contre-courant.
Celui qui est devenu en 2008 l’homme le plus riche du Monde, l’est devenu en partant de rien, en créant tout son empire par sa seule énergie, sa concentration extrême, sa force de travail hors du commun et son bon sens imperturbable.
Son entreprise Berkshire Hathaway a atteint une valeur de marché de plus de 200 milliards de dollars et a transformé en millionnaires bon nombre de ses actionnaires.

Ses lettres annuelles sont très attendues et on découvre dans cet ouvrage que ses anticipations ont très souvent été confirmées par les faits. Je ne sais pas si  il en écrira encore beaucoup, mais une chose est sûre, je lirai attentivement les prochaines. Si vous voulez en faire autant, vous pouvez les trouver sur ce site.
Au-delà des chiffres, comme toutes les biographies, ce livre parle beaucoup de la psychologie du personnage,  de ses obsessions, de ses faiblesses et de ses (très grandes) forces.

Résumer ce livre énorme (près de 1000 pages) en quelques lignes est un exploit dont je ne me sens pas capable. Je peux partager avec vous ses principaux messages, mais cela ne remplacera pas la lecture de ce récit qui vous fera  parcourir plus de 50 ans d’expériences en matière d’investissements, de rencontres avec des managers de toutes sortes et de confrontations avec des crises  majeures.

Les principaux messages, idées, exemples et autres anecdotes que je retiendrai sont les suivants : (Je vous les livre avec plaisir mais considérez que ce n’est qu’une infime partie de l’ouvrage. ).

Quelques principes d’efficacité personnelle

Une ténacité à toute épreuve :

Vraiment à toute épreuve. Warren Buffet a été régulièrement moqué et traité de has-been par les « experts financiers » et autres journalistes. Il a tout aussi régulièrement conservé son cap, ses habitudes, ses certitudes pour finalement laisser le temps lui donner raison dans 90% des cas. Sa ténacité dans ses décisions financières vient de ce qu’il appelle « sa carte de score intérieure ».

J’ai l’impression que je suis étendu sur le dos dans la Chapelle Sixtine et que je peins. J’aime bien quand les gens disent. Eh bien, voilà de la belle peinture. » Mais c’est ma peinture et lorsque quelqu’un me dit « Pourquoi n’utiliseriez-vous pas plus de rouge au lieu du bleu ? » Je lui réponds d’aller voir ailleurs si cela ne lui plaît pas. C’est ma peinture. Et peu m’importe combien elle vaut. La peinture elle-même ne sera jamais terminée. Et c’est ce qui est merveilleux.
Pour comprendre le comportement des gens, il faut se demander s’ils ont une carte de score intérieure ou une carte de score extérieure. C’est mieux d’avoir une carte de score intérieure. Par exemple, si personne ne pouvait connaître vos résultats, préfèreriez-vous que l’on vous considère comme le meilleur investisseur mais en réalité vous avez les pires résultats au monde ? Ou bien préfèreriez-vous qu’on vous considère comme le pire investisseur alors qu’en réalité vous êtes le meilleur ?
Lorsque vous éduquez vos enfants, je pense qu’ils comprennent très tôt sur quoi les parents mettent l’accent. Si vous insistez uniquement sur ce que le monde va penser de vous, oubliant comment vous vous comportez réellement, vous aurez une carte de score extérieure. Mon père, lui, avait une carte à 100% intérieure.

La réputation avant tout :

Perdez de l’argent pour cette firme, je serai compréhensif. Perdez une seule bribe de sa réputation, je serai sans pitié.  Je veux que les employés se demandent s’ils seraient prêts à ce que les actes qu’ils envisagent apparaissent le lendemain en première page de leur journal local, prêt à être lu par leurs conjoints, enfants et amis.

Cette déclaration faite par Buffet lorsqu’il organisa le sauvetage de la firme de courtage Solomon, après que des opérations indélicates par certains traders ont plongé la firme (et le marché) dans une crise financière majeure reflète son obsession pour l’intégrité. Réussir dans le business n’impose pas de tricher…

Faire face aux difficultés :

Il ne faut jamais, lorsque vous devez affronter une tragédie incroyable, laisser cette tragédie prendre de telles proportions qu’elle en  engendre deux ou trois autres à cause de vos échecs ou de votre volonté.

La concentration

Lors d’un dîner on posa la question suivante à Warren Buffet : Quel facteur fut le plus important pour réussir ? Sa réponse fut : La concentration.
Pour lui ce terme désigne l’intensité qui est le prix de l’excellence. Elle signifiait aussi la discipline et le perfectionnisme passionné.  Elle signifiait l’obsession tenace pour un idéal.

Sur les principes d’investissement et/ou de conclusions de deals.

Toujours connaître d’avance quel est le marché conclu.

Leçon apprise très jeune, lorsqu’après avoir passé la journée pelleter la neige pour son grand père, ce dernier leur accorda une rémunération bien inférieure à celle qu’il avait espérée. Ce fut la dernière fois que ce type de mésaventure lui arriva…

Ne pas suivre les humeurs de Monsieur le Marché

Monsieur le Marché est votre serviteur, pas votre maître. Le mentor de Buffet (Graham) avait inventé ce personnage lunatique appelé M. le Marché, qui propose d’acheter et de vente des actions tous les jours, souvent à des prix qui n’ont pas de sens. Les humeurs de Monsieur le Marché ne doivent pas influencer votre vision des prix. Toutefois, de temps en temps, il vous offre l’opportunité d’acheter bon marché et de vendre cher.

Il faut avoir peur lorsque les autres sont euphoriques et être euphorique lorsque les autres ont peur.

Le temps est l’ami des excellentes entreprises et l’ennemi des médiocres.

Il vaut mieux acheter une excellente entreprise à un prix raisonnable qu’une entreprise raisonnablement performante à un excellent prix. Nous recherchons donc des entreprises de première catégorie, gérées par des managers de première catégorie. Les bons jockeys feront de bonnes performances sur de bons chevaux mais pas sur des canassons.

L’indépendance d’esprit

On ne peut réussir ses investissements à moins de penser de manière indépendante. Et la vérité, ce n’est pas qu’on a tort ou raison parce que les gens sont d’accord avec vous. On a raison parce que les faits et votre raisonnement sont justes. Au final, c’est tout ce qui compte.


Sur ce qui justifie sa philanthropie.

Warren Buffet est l’Homme qui a le plus donné à des organisation caritatives, notamment celles gérées par Bill Gates.

En fait, celui qui a passé sa vie a accumulé de l’argent est aujourd’hui obsédé par la meilleure façon de le donner… Ce sujet revient régulièrement dans l’ouvrage. Son idée vis à vis de la Loterie Ovarienne est sans celle qui est à l’origine de son désir de rendre à la société ce que celle ci lui a permis de gagner.

La loterie Ovarienne

J’ai tant profité de ce monde. J’ai gagné à la loterie le jour où j’ai émergé du ventre de ma mère aux Etats Unis et non dans un autre pays où mes chances auraient été différentes. Imaginez deux jumeaux identiques, tous deux aussi intelligents et énergiques. Un génie leur dit : l’un d’entre vous naîtra aux Etats-Unis et l’autre naîtra au Bengladesh. Si vous atterrissez au Bengladesh, vous ne paierez pas d’impôts. Quel pourcentage de votre revenu seriez-vous prêt à offrir pour être celui qui naîtra aux Etats Unis ? Cela en dit long sur le fait que la société a beaucoup à voir avec votre destin, pas uniquement vos qualités innées. Les gens qui disent « je suis arrivé par moi-même » donneraient plus pour naître aux Etats Unis qu’au Bengladesh. C’est la Loterie Ovarienne.

Voilà, bien sûr , j’ai sélectionné ces quelques idées via mon propre regard. D’autres lecteurs auraient certainement eu une autre lecture.

Pour finir cet article, voici deux vidéos:

La première est une interview de l’auteur Alice Schroeder  et la deuxième une mini-biographie en image.

Une interview de l’auteur :

Une autre vidéo intéressante, sorte de biographie accélérée.

Offre spéciale, très spéciale
du blog à réactions !
Recevez GRATUITEMENT tous les articles
par flux RSS ou par email


3 Commentaires pour : “Ma dernière bonne lecture : Warren Buffet – L’effet boule de Neige”

  1. GRACE FERGUSON Lundi 3 janvier 2011 #

    C est ce que nous pouvons appeler un homme respectable !

  2. Nicolas CARON Lundi 3 janvier 2011 #

    @ Grace Après cette lecture j’en suis convaincu!

Ecrire un commentaire :

Gravatar Image