Ma dernière bonne lecture : Life de Keith Richards

Bon, ma dernière note de lecture date un peu… Il y a eu les vacances et pendant les vacances, pas de PC sous peine de divorce !

Par contre j’ai lu un paquet de bouquins, pas que des bons d’ailleurs…

Traditionnellement, quand je pars en vacances le premier bouquin que je lis est une biographie.

La dernière en date était celle de Warren Buffet, donc là on peut dire que c’était un autre style. Keith Richards et Warren Buffet, c’est quand même le grand écart…


Life, Mémoires

Eh pourtant, on trouve quand même des points communs entre les grands de ce monde.  Quels que soient leur milieu, leur discipline les meilleurs cultivent quand même assez souvent les mêmes « obsessions » qui donnent de l’élan à leur génie.

Par exemple :

  • La première  c’est le travail : Rien ne se fait sans effort et Keith Richards et les Stones sont devenus ce qu’ils sont grâce à  des tonnes de travail (pas souvent dans un état normal, certes, mais travail et exigence de perfection  quand même!)
  • La deuxième c’est la passion et la remise en cause permanente : On sent que ce mec ne vit que pour la musique, pour sa passion,  pour trouver LE style. Et d’ailleurs, même moi qui n’y connaissait rien j’ai compris comment Keith Richards à crée le son particulier des Stones grâce à la technique de l’open tuning, L’accordage ouvert sur une guitare à 5 cordes. Je ne vais rentrer dans les détails, mais il explique en gros, qu’un jour, en découvrant cette technique, c’est comme s’il avait jeté par la fenêtre tout ce qu’il avait appris jusque-là pour pénétrer dans une nouvelle sphère.
  • La troisième c’est la hantise de la retraite : « Je pourrais me reposer sur mes lauriers. Seulement il y a ce mot fatidique, « retraite ». Je prendrai ma retraite le jour où je casserai ma pipe. »

Bon évidemment j’ai comme toujours une lecture orientée en fonction de mes passions pour tout ce qui touche au développement personnel, à la performance, à la réussite.

Ce bouquin décrit aussi des côtés assez sombres avec des chutes très dures liées à la drogue. Keith Richards s’en est tiré d’extrême justesse  et décrit avec une vision on ne peut plus « experte » les dangers des excès dans ce domaine.  Et là il s’y connait. On pourrait probablement ouvrir une dizaine de  pharmacies  avec tout ce qu’il a pu ingurgiter de toutes les façons possibles!

On découvre aussi les dessous des Stones. Moi qui aime les Stones mais qui ne savait rien de précis sur leur vie, j’ai compris pourquoi le batteur Charlie Watts qui est plutôt effacé  est si important dans le groupe et comment Mick Jagger a failli tout planter à plusieurs reprises…

Enfin, on passe un bon moment à comprendre ce qu’est la vie Rock’n Roll,  au sens premier du terme,  d’une bande de copains déjantés qui passe des semaines, des mois en tournées et qui vivent leur vie à 300 %.

Merci 1000 fois à Keith Richards pour ce témoignage  Life, Mémoires

J’ai découvert un univers, une trajectoire dans une vie à des années lumières de mes propres repères.

Long Life à toi Keith! et comme dirais tes fans dans leur beau langage : You’re  the coolest son of a bitch to ever have walked the face of the earth !

Satisfaction!

Allez juste pour le plaisir, montez le son et écoutez moi ça !

Et ça, c’est pas cool aussi ?


Offre spéciale, très spéciale
du blog à réactions !
Recevez GRATUITEMENT tous les articles
par flux RSS ou par email


Wow. It's Quiet Here...

Be the first to start the conversation!

Ecrire un commentaire :

Gravatar Image