Hé Patron, Est-ce que tu avais déjà vu un plus splendide désastre?


 


Offre spéciale, très spéciale
du blog à réactions !
Recevez GRATUITEMENT tous les articles
par flux RSS ou par email


Ma dernière bonne lecture: « Adjugé! »

 

Waouh !

Encore un super bouquin, vraiment très instructif.


Adjugé ! : Comment lever les objections et vendre vos idées

Vraiment très instructif pour ceux qui veulent mieux défendre leurs idées. Ceci concerne donc les commerciaux, les managers, les chefs de projets etc.

Vous y découvrirez la racine, l’origine, les secrets de fabrication  des tactiques utilisées pour « Casser », pour tuer dans l’œuf les idées, y compris (surtout?!)  les meilleures ! … Une fois ces tactiques connues elles deviennent plus faciles à contrer.

Et puis, ce bouquin va vous faire aimer la campagne présidentielle.

Au moins, vous ne regarderez plus un débat politique de la même façon. Au lieu d’en pleurer, vous pourrez vous amuser à essayer de déchiffrer les tactiques utilisées par les uns pour discréditer les autres… Vous avez encore 7 mois de démonstrations intensives et quotidiennes à votre disposition… Profitez-en !

4 façons de tuer une bonne idée

Les auteurs, dévoilent les 4 « stratégies de base »

  1. Jouer sur la peur
  2. Tuer l’idée en l’ajournant
  3. Semer la confusion
  4. Ridiculiser ou discréditer l’auteur de l’idée

La cinquième façon de faire, la plus efficace consiste à utiliser plusieurs des précédentes en même temps…

 

24  attaques regroupées en 3 catégories selon les attitudes implicites de l’attaquant

1. Nous n’avons pas besoin de votre idée, parce que le « problème » qu’elle est censée résoudre n’existe pas

  • Nous avons toujours réussi, pourquoi changer?
  • L’argent  (ou tout autre problème que le projet n’aborde pas) est la seule question qui se pose
  • Vous exagérez le problème
  • Vous laissez entendre que nous avons échoué?!
  • Mais quelle est l’intention cachée derrière cette idée?

2.Il y a effectivement un problème, mais votre solution n’est pas adaptée

  • Qu’en est-il de ceci et de cela, et de…?
  • Votre proposition va trop loin / ne va pas assez loin
  • On ne sait pas par où commencer
  • Cela me fait penser à… (Quelque chose que tout le monde déteste ou redoute)
  • Vous renoncez  à nos valeurs fondamentales !
  • C’est trop simpliste pour fonctionner
  • Personne d’autre ne l’a fait
  • Vous ne pouvez pas avoir l’un et l’autre, il faut choisir!
  • Ah! Ah! Comment pouvez-vous ignorer cela ? (« cela » étant en fait gênant dont vous n’avez pas connaissance et que l’attaquant garde secret jusqu’au moment où il le juge opportun de le dévoiler)
  • L’idée suscite trop de questions pour être valable
  • Nous avons déjà essayé, sans succès

;;;

3.Il y a effectivement un problème et votre solution est adaptée, mais elle ne marchera jamais ici

  • Les « autres » ne comprendront pas
  • L’idée est excellente, mais ce n’est pas pas le bon moment
  • C’est irréalisable, nous sommes surchargés de travail
  • Cela ne marchera pas ici, parce que nous sommes différents !
  • Cela nous entraîne sur une pente glissante.
  • Nous ne pouvons pas nous le permettre
  • Vous ne réussirez jamais à convaincre suffisamment de gens
  • Nous ne sommes pas équipés pour le faire

 

Une stratégie contre-intuitive pour sauver son idée  ( et déjouer ces 24 tactiques)

  1. Retenir l’attention du public, des participants,  en intégrant les opposants dans la discussion et en les laissant s’exprimer
  2. Gagner les esprits par des réponses claires simples et de bon sens.
  3. Gagner ensuite les cœurs en  montrant du respect envers les interlocuteurs
  4. Surveiller constamment ceux dont on veut séduire l’esprit et le cœur : autrement dit l’ensemble de l’auditoire,  sans se limiter aux perturbateurs

 

Bien sûr, ainsi résumée, la tactique proposée peut paraître un peu simple. Et pourtant les auteurs passent les 24 attaques à la moulinette… et proposent des tactiques et des réponses adaptées pour chacune.

Donc, si vous en avez assez de voir vos belles idées passer à la trappe dés la première réunion… vous savez ce qui vous reste à lire… (et ne me dites pas que « c’est irréalisable parce que vous êtes surchargé de travail » ou que « c’est trop simpliste pour fonctionner », j’ai lu le bouquin, donc je saurai quoi vous répondre… ;-) )

 

Adjugé ! : Comment lever les objections et vendre vos idées

 

 

 

Offre spéciale, très spéciale
du blog à réactions !
Recevez GRATUITEMENT tous les articles
par flux RSS ou par email


Quand Démotivator passe par Aix en Provence…

Et voilà, la semaine passée, c’est sous le soleil de la Provence que j’ai eu le plaisir de faire partager à quelques chefs d’entreprises locaux les « Embrouilles de Démotivator ».

Ce fut encore un grand plaisir d’animer cette conférence qui est une façon de présenter de manière condensée les pires pratiques managériales que j’ai synthétisées avec Frédéric Vendeuvre dans notre ouvrage, Démotiver à Coup sûr.

 

Cette conférence était organisée (superbement organisée) par un de nos fidèles clients d’Halifax Consulting,  client qui réunissait ainsi ses propres clients dans un cadre et un contexte différent.

Les participants furent encore ravis et si j’espère avoir participé un petit peu à leur contentement, une grande partie du succès vient encore de la qualité de l’organisation. En effet, quitte à inviter ses clients, autant bien le faire, et de ce point de vue là l’équipe Marketing de Locam fait plutôt très bien les choses !

Voilà le mode d’emploi d’une réunion client rondement menée…

 

D’abord, envoyer une invitation qui donne envie d’en savoir plus, qui intrigue un peu !

Ensuite, choisir un lieu accueillant qui donne envie de s’accorder une pause dans son agenda !

..

Accueillir ses invités par un mot de sympathie et une brève introduction, chose que sait très bien faire Gilles Torillon….

 

Laisser le conférencier conseiller les pires horreurs managériales pour casser du collaborateur en toutes occasions.

 

 

Oser demander aux participants de choisir « le meilleur du pire » histoire de bien mémoriser ce qui devra rapidement être mis en pratique dés le retour au bureau….

Enfin, une fois la conférence terminée, partager un moment de convivialité au soleil et donner l’occasion à votre serviteur de rédiger quelques bêtises supplémentaires et personnalisées  sur chaque ouvrage offert aux invités…

..

Et voilà, encore une belle journée !

Maintenant j’espère que les participants mettront rapidement en œuvre les idées clés de la réunion.

 

Démotiver à Coup sûr

 

 

 

 

 

Offre spéciale, très spéciale
du blog à réactions !
Recevez GRATUITEMENT tous les articles
par flux RSS ou par email


Ma dernière bonne lecture : « Manager la génération Y avec les neurosciences »

Encore un livre que j’ai beaucoup aimé.

Mais attention, c’est un livre dense qui va au delà de son titre.


Manager la génération Y avec les neurosciences

 

C’est un livre qui fait le lien entre les neurosciences (en faisant le point sur nos comportements limbiques et/ou préfrontaux), les vertus du management émotionnel (vis à vis des « Y » mais pas seulement) et les conséquences financières d’un management adapté aux attentes du Capital Humain…

Les auteurs ont eu la bonne idée de résumer le cheminement de leur démonstration à la fin de l’ouvrage. Évidemment, chaque point de ce cheminement fait l’objet de larges développement dans les chapitres concernés.

Voilà ce résumé des idées clés :

1. La création de valeur repose en premier lieu sur des facteurs immatériels

2. Tout le capital immatériel est créé par un actif et un seul : le capital humain

3. Pour obtenir le meilleur du capital humain, il faut créer les conditions de sa compétence, de sa motivation, de son savoir-être individuel et collectif, de sa cohérence, de sa cohésion. Or atteindre cet objectif sont nettement plus difficiles avec les salariés appartenant à la génération Y.

4. Ceci impose de travailler sur des bases fondamentales du comportement humain et pour l’essentiel, sur les fonctionnements:

- limbique (habitudes et émotions) ;

- préfrontaux (intelligence, sagesse).

5. Un management émotionnel et une science biologique de l’organisation découlent de ces réflexions. Ils conduisent à réinventer l’entreprise pour rendre son capital humain (de plus en plus composée de salariés Y) plus performant. Il donne également naissance à des modes de fonctionnement plus adapté aux évolutions du monde qui nous entoure. C’est normal, les Y en sont aussi le reflet.

6.Tout cela représente de fortes évolutions managériales, dont  certaines sont à la limite de la rupture :

- Prendre en compte les émotions dans l’entreprise ;

- donner du sens, aider les gens à progresser,

- voire se dépasser, détayloriser l’entreprise ;

- créer de petites unités autonomes ;

-développer le sens des responsabilités et de prise de risques ;

7. Tout au long de ce cheminement, il apparaît que la performance du capital humain passe par son « élévation » : la capacité de créer de la richesse augmente à mesure que le capital humain devient moins limbique et plus préfrontal.

8. Ainsi, partant de mobiles purement économiques, le management devient-il une discipline qui fait progresser l’Homme vers plus de sagesse, plus d’éthique et d’humanité, moins de réactions automatiques et émotionnelles. Et, oserons-nous le dire : vers plus d’amour.

9. La personne morale qu’est  l’entreprise, mue en premier lieu par ces actionnaires puis par ses dirigeants, n’a aucune chance de parvenir à atteindre ses objectifs si elle ne se montre pas elle-même exemplaire, c’est-à-dire éthique. Dès lors, notre vision du management qui intègre une gestion des émotions et les automatismes pour atteindre plus de sagesse, de sérénité, de bonheur mais aussi de performance économique impose la mise en œuvre d’une politique de développement durable :

- car le salarié devenu plus sage, plus pré frontal, un peu moins centré sur sa peur de manquer, vit un véritable conflit intérieur en voyant son entreprise polluer l’environnement manquer de respect à une de ses parties prenantes (ses salariés, ses fournisseurs ou ses riverains, par exemple). Dès lors, il tend à s’en éloigner (démission, désengagement) ;

- ou alors, s’il voit ces patrons ou ces actionnaires se comporter de manière contraire à leur propre discours, n’est-il pas lui-même tenté par la voie de la facilité : laisser libre cours à son fonctionnement limbique ? Quelle situation à la fois triste et comique que de voir des dirigeants attendre de la part de leurs employés des comportements vertueux qu’ils jugent facultatifs pour eux !

 

Manager la génération Y avec les neurosciences

 

Offre spéciale, très spéciale
du blog à réactions !
Recevez GRATUITEMENT tous les articles
par flux RSS ou par email


C’est le moment d’investir en bourse!?

 

Finalement, je vais peut être attendre un peu…

….

Offre spéciale, très spéciale
du blog à réactions !
Recevez GRATUITEMENT tous les articles
par flux RSS ou par email


Vendre par Téléphone : la leçon de Baffie

Si vous voulez confirmer votre commande, raccrochez !


Offre spéciale, très spéciale
du blog à réactions !
Recevez GRATUITEMENT tous les articles
par flux RSS ou par email


Le recrutement de commerciaux à toujours le vent en poupe

D’après l’APEC, près de la moitié des entreprises qui recruteront des cadres au troisième trimestre 2011 envisagent d’embaucher des cadres commerciaux.

Le besoin en cadres commerciaux gagne 1 point par rapport à son niveau du troisième trimestre 2010.

Et les commerciaux restent toujours aussi dur à trouver…

Témoin cet autre tableau proposé par l’APEC qui montre que la fonction commerciale est la 3ème la plus difficile à pourvoir.

Voilà de quoi donner de bonnes perspectives aux candidats motivés par ce métier…

Si vous voulez lire toute l’étude, elle est ici.

 

 

Offre spéciale, très spéciale
du blog à réactions !
Recevez GRATUITEMENT tous les articles
par flux RSS ou par email


C’est déjà la rentrée ! Vous trouvez que le temps passe vite ?

Ça dépend quand même de l’unité de mesure…

Si on prend le million d’années comme Carl Sagan dans son fameux Cosmic Calendar, alors effectivement le mois d’Août est vite passé cette année…

cosmic calendar

Carl Sagan a ainsi résumé l’histoire du monde sous forme de calendrier (notre calendrier). En prenant comme hypothèse que le Big Bang a eu lieu le 1er Janvier…  Christophe Colomb a fait son voyage juste une seconde avant minuit le 31 décembre…

Encore un peu et il emportait son Ipad avec lui…

 





Offre spéciale, très spéciale
du blog à réactions !
Recevez GRATUITEMENT tous les articles
par flux RSS ou par email


Pourquoi faire léger quand on peut faire lourd

Vu ce matin en Hollande.

 

Où l’art de transformer son Ipad en PC encombrant… mais pour 59 euros seulement !

Offre spéciale, très spéciale
du blog à réactions !
Recevez GRATUITEMENT tous les articles
par flux RSS ou par email


Un service clients qui vous rend service de façon « exceptionnelle »

J’ai envoyé un mail il y a deux jours à la société auprès de laquelle je prends des cours d’anglais pour annuler les cours programmés (par eux) pendant le mois d’Août.

J’ai reçu un mail du « Service Client » (c’est le nom de l’expéditeur) qui répond de voir ça moi même…
Voilà deux phrases du mail :
-  Aucune demande d’annulation faite par mail ou directement auprès de votre professeur ne peut être prise en compte. (toute la phrase est soulignée, style « j’espère que vous comprenez ce qu’on vous dit! »
- Vous avez la possibilité de nous appeler si vous avez besoin d’aide, à titre exceptionnel, en ce qui concerne l’annulation d’un cours ou la modification de votre numéro de téléphone. Là c’est le mot exceptionnel qui est souligné…

Sympa non?

 

Je devrais peut être leur offrir le bouquin de Philippe Bloch…

Service compris 2.0 : 360 idées pour améliorer la qualité de service à l’heure d’internet


….

Offre spéciale, très spéciale
du blog à réactions !
Recevez GRATUITEMENT tous les articles
par flux RSS ou par email


Page 4 of 14« First...«23456»10...Last »