PEAK – Secrets from the New Science of Expertise

Peak de Anders Ericsson

Vous aimez ?
Partagez !

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur email

Si vous êtes manager commercial, formateur, coach ou tout simplement intéressé par la façon de développer vos propres compétences, ce livre est un must !

Il est rentré immédiatement dans mon top 10 toutes catégories, donc vraiment, vous pouvez vous l’offrir sans hésiter.  Son seul défaut est de ne pas être traduit en français. Mais si vous lisez l’anglais et que vous voulez savoir comment les meilleurs sont devenus les meilleurs… plongez-vous dans ce fabuleux résumé de 30 ans de recherche consacrés au sujet.

En résumé, mais alors vraiment en très résumé, le livre distingue 3 grands types d’entraînements.

  • Le basic training
  • Le purposeful training
  • Le deliberate training

 

Le Basic Training

Le basic training peut être assimilé à la mise en œuvre régulière d’une pratique.

Par exemple, lorsque vous conduisez votre voiture tous les jours, vous vous entraînez tous les jours… mais vous ne progressez pas. Aujourd’hui, il y a fort à parier que vous ne conduisiez pas beaucoup mieux qu’il y a 10 ans… Pourquoi ? Parce vous ne cherchez pas à progresser. Vous avez déjà atteint le niveau suffisant et acceptable. Vous êtes sur ce que les auteurs appellent le plateau du good-enough et c’est très bien comme ça. Vous n’avez pas besoin d’être expert dans tous les domaines.

En revanche et c’est là LE point clé de l’ouvrage, lorsque vous voulez visez l’excellence dans une pratique en particulier, le nombre d’années d’expérience n’est pas du tout suffisant. Que ce soit pour jouer au golf, exercer la médecine ou toute autre activité, la seule « pratique » ne fait pas progresser.

Il ne faut pas confondre années d’expérience et expertise.

Le Purposeful Practice

C’est ce qu’on pourrait traduire pas « entraînement ciblé ».

C’est dans cette partie consacrée au purposeful practice que les auteurs dévoilent les 5 caractéristiques des entraînements qui font vraiment progresser.

Un objectif très précis

Plus l’objectif d’apprentissage est précis, plus il est facile de le travailler. Il est donc important de distinguer l’objectif global des objectifs intermédiaires à travailler de façon successive et indépendante.

Une concentration maximum

Pour progresser, il faut être 100%, focus sur le moment présent. Ceci paraît évident, et pourtant. Qui le fait vraiment ? D’une part nous sommes constamment en train de zapper, d’autre part la concentration fatigue. Donc, nous papillonnons. La clé est donc de réduire le temps d’entraînement mais de s’y consacrer à 100%.

Sortie systématique de la zone de confort

Le principe est d’augmenter progressivement mais constamment la difficulté. Si l’entraînement est trop facile, nous restons sur le plateau de la stagnation, du good enough. Et si l’entraînement est trop difficile, il peut provoquer une chute de motivation. Mais en général, on a de la marge…

Des feedbacks de qualité

Les auteurs soulignent l’extrême importance du regard externe. Il est très difficile, en tout cas dans un premier temps,  de « s’auto-coacher ». Il est beaucoup plus profitable d’avoir de pouvoir s’appuyer quelqu’un qui soit capable d’observer, de conseiller, d’orienter voire de « secouer ». Mais attention, encore faut-il est « coachable » c’est-à-dire capable d’accepter les suggestions et de les mettre en œuvre.

Un suivi des résultats.

Progresser prend du temps ! Et pour travailler dans la durée il faut être motivé. La clé de la motivation durable est le suivi régulier des résultats. Des résultats en termes de progrès mais aussi sur le plan de leurs concrétisations sur le terrain. Comme le souligne également Thérésa Amabile dans son ouvrage, c’est le progrès et surtout la perception de son progrès qui motive. Il est donc très important de suivre et monitorer sa progression pour être capable régulièrement de mesurer le chemin parcouru.

 

Le Deliberate Practice

Bon, alors là, franchement, cette partie est pour les plus ambitieux.

Personnellement, ce que j’ai appris avec le « Purposeful Practice » me suffit largement.

Mais si vous avez l’ambition de devenir champion olympique ou le plus grand expert mondial de votre discipline, cette partie vous apportera des clés complémentaires. Mais là je vous laisse les découvrir par vous-même.

 

Voilà, j’espère que ces quelques lignes vous auront convaincu de lire cet ouvrage.

Je pèse mes mots : c’est un des meilleurs que j’ai pu lire sur le sujet du développement des compétences. Vous y trouverez de multiples exemples fascinants qui illustrent les principes exposés par les auteurs.

Allez, bonne lecture à vous !

 

 

Vous aimez ? Partagez !

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur email

Conférences en performance commerciale

J'interviens à l'occasion de vos conventions commerciales ou des événements que vous organisez pour vos clients.
Mon objectif est d'apporter des idées neuves, booster les énergies et que vos équipes quittent la salle avec l'envie de se surpasser !
Nicolas Caron

Nicolas Caron

© Lève-toi et vends !

 

Soyez alerté de chaque publication.
Abonnez-vous !

Women Safe

Je soutiens l’association Women Safe.
En savoir plus.

Retour haut de page