Gestion du temps : l’intention dirige l’attention

Vous aimez ?
Partagez !

Si vous avez lu « Lève-toi et vends » ou vu cette vidéo, vous savez déjà ce que veut dire « Tape dans la Zim ». Pour les autres, ce raccourci rappelle l’importance cruciale de la gestion du temps pour l’efficacité commerciale. Même si le principe est simple à comprendre, la partie n’est pas gagnée d’avance. Taper dans la ZIM tous les jours, nécessite de la discipline et implique aussi de gagner la bataille de l’attention.

La bataille de l’attention !

Tous les jours, nous devons livrer une bataille…

Une bataille pour résister aux multiples sollicitations qui sont autant de dispersions possibles, autant de « capteurs » d’attention. 

Par exemple, les réseaux sociaux sont terriblement efficaces pour happer notre attention, mais malheureusement, sur des choses rarement pertinentes et utiles pour nous.  C’est dommage, car ces mêmes réseaux regorgent également de ressources très riches pour nous instruire et pour nous faire progresser quotidiennement en totale autonomie.

Si notre *intention*, c’est-à-dire notre objectif essentiel de la journée est de regarder le plus de vidéos de chats possible, pas de problème, les algorithmes de Facebook et consorts vont nous satisfaire au-delà de nos espérances. Quel que soit le sujet, aussi stupide et/ou futile soit-il, il suffit d’y accorder notre attention quelques secondes pour que des centaines de sollicitations complémentaires nous soient proposées.

Mais il n’y a pas que sur les écrans que notre attention se perd. Dans le monde réel aussi, nous sommes harcelés par de multiples sources de dispersions potentielles. Et si nous acceptons toutes les sollicitations sans discernement, notre temps ne nous appartient plus, tout comme notre destin.

La bataille n’est pas perdue

Heureusement, la bataille de l’attention n’est pas perdue. Elle n’est pas perdue si nous clarifions notre *intention*. 

Pourquoi ? Parce que l’intention dirige l’attention.

Dans son livre « Good to Great », Jim Collins décrit le principe de *l’intention de commandement*. Cette expression militaire désigne l’objectif majeur à atteindre, quels que soient les obstacles rencontrés. Le principe trouve son importance dans le fait que « aucun plan ne résiste au feu de l’ennemi ». Il est donc inutile de sur-détailler les plans de bataille.  En revanche, il faut une intention de commandement précise (prendre la colline sud) et laisser ensuite les hommes aller vers leurs objectifs en s’appuyant sur leurs compétences et leurs années d’entraînement.

Une autre illustration de la force de cette intention de commandement est l’exemple de l’équipe d’aviron d’Angleterre.

Dans leur ouvrage The Gap and The Gain, les deux auteurs nous racontent cette histoire :

A l’époque, l’équipe d’aviron britannique n’avait pas gagné de médaille d’or depuis 1912.  Bref, leur programme d’entraînement et de conduite de l’équipe nationale n’était pas à la hauteur de leur ambition. Et puis, quelque chose a changé. En prévision des Jeux olympiques de Sydney en 2000, l’équipe a mis au point un processus qui a transformé cette équipe d’aviron moyenne, au point de gagner la médaille d’or olympique. Ils ont mis au point un processus de sélection des actions à mettre ou à ne pas mettre en œuvre, en posant systématiquement la même question pour chacune de leurs décisions. Cette seule question leur a permis d’évaluer chaque situation, chaque décision et chaque obstacle sans se disperser, sans s’éloigner de la trace à suivre.
Cette question « magique » était très simple : A chaque décision personnelle ou collective, chaque membre de l’équipe devait se demander : EST-CE QUE CELA VA FAIRE ALLER LE BATEAU PLUS VITE ?

Est-ce que cela fait avancer notre bateau plus vite ?

Si cette question magique, centrée sur l’intention majeure a permis de gagner une médaille olympique, elle devrait sans doute nous aider à taper dans la Zim avec plus de force, non ?

Est-ce que diriger notre attention dans telle ou telle direction nous fera avancer plus vite vers notre objectif ? *

Essayez, vous allez voir, c’est aussi simple que radical.

Commencez par définir votre « intention de commandement personnelle » … Quelle est votre intention majeure ? Votre objectif principal ? Que voulez-vous accomplir ? De quoi serez-vous fier dans un an ? Bref, vous pouvez formuler votre intention de façon différente, mais au final c’est toujours la même.

Et ensuite, transformez cette intention en question magique. C’est aussi simple que cela. Simple mais difficile, car il faut quand même un peu de discipline pour se la poser tous les jours, de façon régulière, même face aux assauts des plus puissants et des plus perfides chasseurs d’attention qui sont à vos trousses.

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui.

J’espère que la lecture de cet article vous aura permis de répondre oui à VOTRE intention de commandement personnelle….et que votre bateau avancera encore plus vite !

Allez, bon business à tous !

Ps : Au fait… je me sens un peu seul sur ma chaîne Youtube... Si vous voulez me rejoindre et vous y abonner, c’est ici !

Vous aimez ? Partagez !

Abonnez-vous !

Pourquoi ? Parce que tout commence par une vente

Conférences en performance commerciale

J'interviens à l'occasion de vos conventions commerciales ou des événements que vous organisez pour vos clients.
Mon objectif est d'apporter des idées neuves, booster les énergies et que vos équipes quittent la salle avec l'envie de se surpasser !
Nicolas Caron, Auteur et conférencier commercial

Nicolas Caron, Auteur et conférencier commercial

© Lève-toi et vends !

 

Soyez alerté de chaque publication.
Abonnez-vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Women Safe

Je soutiens l’association Women Safe.
En savoir plus.

Retour haut de page