Déjà 10 ans !

Et voilà,

La fête est terminée

C’était cool de rassembler tout l’écosystème Halifax pendant une belle soirée d’automne !

Le plein d’énergie positive va nous pousser pour au moins 10 ans de plus !

10 ans d'Halifax Consulting

….

Offre spéciale, très spéciale
du blog à réactions !
Recevez GRATUITEMENT tous les articles
par flux RSS ou par email


Citation « coup de pied au cul » pour ceux qui n’ont pas envie de s’entraîner…

S'entraîner pour progresser

….

 

Offre spéciale, très spéciale
du blog à réactions !
Recevez GRATUITEMENT tous les articles
par flux RSS ou par email


Halifax Consulting fête ses 10 ans…

Bon, du coup je prends un petit coup de vieux aussi…

Halifax Consulting fête ses 10 ans

 

Un site tout nouveau tout beau …. et blog relooké… fallait bien ça pour m’aider à supporter le cap des 10 ans…

P…. 10 ans !

ddd

ddd

 

 


Offre spéciale, très spéciale
du blog à réactions !
Recevez GRATUITEMENT tous les articles
par flux RSS ou par email


20 secondes pour tenir vos bonnes résolutions

Ce soir, nombreux sont ceux qui vont décider de ne plus fumer, de faire du sport, de faire le régime, de lire davantage, de mieux organiser leur activité professionnelle, etc.

Mais combien de temps ces bonnes résolutions vont-elles tenir?

Pour beaucoup, elles ne franchiront  pas le cap du 31 Janvier.

Dans sont excellent bouquin, Comment devenir un optimiste contagieux, Shawn ACHOR donne plusieurs clés pour mettre en place des bonnes habitudes et les tenir. Il souligne aussi  la règle des 20 secondes…

 

 

 

 

 

 

 

 

Voilà ces quelques messages à ce sujet :

Qu’il s’agisse de régime strict, de résolution du nouvel an ou de tentatives pour instaurer une pratique quotidienne de la guitare, les difficultés de tant d’entre nous à maintenir le cap proviennent de ce que nous cherchons à nous appuyer sur la volonté. Mais la volonté est rarement assez forte.

La raison pour laquelle la volonté se révèle si peu efficace pour maintenir le changement est que plus on s’en sert, plus elle s’use.

Nous sommes attirés puissamment par la facilité, la commodité, l’habitude, et il est très difficile de surmonter cette inertie. Les loisirs actifs sont plus agréables, mais ils exigent aussi presque toujours davantage d’effort initial – sortir le vélo du garage, se rendre en voiture au stade, accorder la guitare, etc -  c’est ce que l’on appelle l’énergie d’activation.

L’énergie d’activation est l’étincelle qui va permettre de catalyser une réaction. Cette énergie d’activation est nécessaire, sinon, la nature humaine nous sont même fréquemment sur le chemin de la moindre résistance.

La technique efficace constitue donc à diminuer l’énergie d’activation nécessaire pour créer les habitudes que nous voulons adopter, et l’augmenter pour celle que l’on souhaite éviter.

Plus nous pouvons réduire ou même éliminer l’énergie d’activation pour les actions que nous désirons, plus nous renforçons notre capacité à mettre sur les rails un changement positif. Inversement, notre meilleure arme dans la guerre aux mauvaises habitudes, est simplement de rendre la possibilité d’y succomber plus difficile pour nous.

D’après  Shawn ACHOR et les études qu’il cite le temps d’activation doit être fixé, organisé, autour de la barre des 20 secondes.

20 secondes pour ancrer de bonnes habitudes

 

Identifier l’énergie d’activation-le temps, les choix, l’effort physique et mental requis, puis diminuez-la. Si vous pouvez réduire l’énergie d’activation nécessaire pour fixer vos bonnes habitudes les bénéfices ne se feront pas attendre.

Moins il faut d’énergie pour démarrer une habitude positive, plus il est probable qu’elle s’ancrera. De la même façon plus il faut d’énergie pour continuer à assouvir les mauvaises, plus il sera facile de s’en débarrasser.

Voilà, maintenant c’est à vous de jouer…. Combien de temps vous faudra-t-il demain matin pour mettre en œuvre votre principale résolution ?

…..

 

 

Les habitudes sont comparables à un capital financier : en former une aujourd’hui est un investissement qui rapportera automatiquement des bénéfices dans les années à venir.

Qu’il s’agisse de régime strict, de résolution du nouvel an ou de tentatives pour instaurer une pratique quotidienne de la guitare, les difficultés de tant d’entre nous à maintenir le cap proviennent de ce que nous cherchons à nous appuyer sur la volonté. Mais la volonté est rarement assez forte. La raison pour laquelle la volonté se révèle si peu efficace pour maintenir le changement est que plus on s’en sert, plus elle s’use.

Nous sommes attirés puissamment par la facilité, la commodité, l’habitude, et il est très difficile de surmonter cette inertie. Les loisirs actifs sont plus agréables, mais il requiert aussi presque toujours davantage d’efforts initiale-sortir le vélo du garage, se rendre en voiture au stade, accorder la guitare, etc. c’est ce que l’on appelle l’énergie d’activation. C’est l’étincelle qui va permettre de catalyser une réaction. Cette énergie d’activation est nécessaire, sinon, la nature humaine nous sont même fréquemment sur le chemin de la moindre résistance.

La technique efficace constitue donc à diminuer l’énergie d’activation nécessaire pour créer les habitudes que nous voulons adopter, et l’augmenter pour celle que l’on souhaite éviter. Plus nous pouvons réduire ou même éliminer l’énergie d’activation pour les actions que nous désirons, plus nous renforçons notre capacité à mettre sur les rails un changement positif. Inversement, notre meilleure arme dans la guerre aux mauvaises habitudes, est simplement de rendre la possibilité d’y succomber plus difficile pour nous.

Identifier l’énergie d’activation-le temps, les choix, l’effort physique et mental requis, puis diminuer la. Si vous pouvez réduire l’énergie d’activation nécessaire pour fixer ses habitudes garantes de succès ne serait-ce que de 20 secondes à la fois, les bénéfices ne se feront pas attendre. La première étape, métaphoriquement parlant, et quelquefois littéralement, et d’enfiler vos chaussures. Moins il faut d’énergie pour démarrer une habitude positive, plus il est probable qu’elle s’ancrera.

Les habitudes sont comparables à un capital financier : en former une aujourd’hui est un investissement qui rapportera automatiquement des bénéfices dans les années à venir.

Qu’il s’agisse de régime strict, de résolution du nouvel an ou de tentatives pour instaurer une pratique quotidienne de la guitare, les difficultés de tant d’entre nous à maintenir le cap proviennent de ce que nous cherchons à nous appuyer sur la volonté. Mais la volonté est rarement assez forte. La raison pour laquelle la volonté se révèle si peu efficace pour maintenir le changement est que plus on s’en sert, plus elle s’use.

Nous sommes attirés puissamment par la facilité, la commodité, l’habitude, et il est très difficile de surmonter cette inertie. Les loisirs actifs sont plus agréables, mais il requiert aussi presque toujours davantage d’efforts initiale-sortir le vélo du garage, se rendre en voiture au stade, accorder la guitare, etc. c’est ce que l’on appelle l’énergie d’activation. C’est l’étincelle qui va permettre de catalyser une réaction. Cette énergie d’activation est nécessaire, sinon, la nature humaine nous sont même fréquemment sur le chemin de la moindre résistance.

La technique efficace constitue donc à diminuer l’énergie d’activation nécessaire pour créer les habitudes que nous voulons adopter, et l’augmenter pour celle que l’on souhaite éviter. Plus nous pouvons réduire ou même éliminer l’énergie d’activation pour les actions que nous désirons, plus nous renforçons notre capacité à mettre sur les rails un changement positif. Inversement, notre meilleure arme dans la guerre aux mauvaises habitudes, est simplement de rendre la possibilité d’y succomber plus difficile pour nous.

Identifier l’énergie d’activation-le temps, les choix, l’effort physique et mental requis, puis diminuer la. Si vous pouvez réduire l’énergie d’activation nécessaire pour fixer ses habitudes garantes de succès ne serait-ce que de 20 secondes à la fois, les bénéfices ne se feront pas attendre. La première étape, métaphoriquement parlant, et quelquefois littéralement, et d’enfiler vos chaussures. Moins il faut d’énergie pour démarrer une habitude positive, plus il est probable qu’elle s’ancrera.

 

 

Offre spéciale, très spéciale
du blog à réactions !
Recevez GRATUITEMENT tous les articles
par flux RSS ou par email


Citation « coup de pied au cul » pour ceux qui font leurs achats en mégotant…

mégoter, la meilleure façon d'être déçu

Quand on achète quelque chose de bon marché et médiocre, le sentiment le plus positif qu’on aura jamais, c’est au moment où on achète.

Quand on achète quelque chose de cher et bien, le sentiment le plus négatif qu’on aura jamais, c’est au moment où on achète.

Glen Kelman

Offre spéciale, très spéciale
du blog à réactions !
Recevez GRATUITEMENT tous les articles
par flux RSS ou par email


Ma dernière bonne lecture « With Winning in mind »

 

Alors là, c’est du lourd…

En tout cas pour les amateurs de sports, notamment de sports d’adresse, c’est un must-read.

Les golfeurs qui ont apprécié Bob Rotella, et notamment son best seller, peuvent acheter With Winning in Mind sans hésiter.

L’intérêt de cet ouvrage est qu’il donne des clés pratiques pour passer de la théorie à la pratique.

  • On sait tous que les pensées négatives peuvent détruire le meilleur des swings.
  • On sait tous qu’il faut visualiser le bon coup…
  • Ok, ok, on sait tout ça, mais comment faire pour vraiment le faire…

Lanny BASSHAM donne des réponses… Et il sait de quoi il parle. Il a été champion Olympique de tir et détenteur de nombreux records. Il cite d’ailleurs la recette pour devenir la meilleur dans cette discipline :

  • To become the best riffle shooter in the world, you only have to do two things :
    • Number 1 : Perform well enougn mentally and technically to score a ten
    • Number 2: Repeat N°1

La quête de la régularité dans la performance, savoir répéter le bon geste encore et encore, c’est tout l’objectif des techniques proposées par l’auteur.

En outre, l’intérêt de l’ouvrage est qu’il peut aussi guider n’importe quel objectif de progrès, sportif, professionnel ou personnel. Les clés sont là. Simples, rigoureuses, mais accessibles.  Là encore c’est une question de volonté.

Alors évidemment, il est trop tôt pour vous dire si j’ai réussi à les appliquer mais je ne tarderai pas à le savoir… car la volonté et là. Il paraît que si tu n’es pas scratch à 50 ans t’as raté ta vie…;-)) Lanny va peut être m’éviter de rater la mienne….

Je vous dirai ça l’année prochaine, à la même date je ferai un article sur les résultats… promis!

 

 

 

 

Offre spéciale, très spéciale
du blog à réactions !
Recevez GRATUITEMENT tous les articles
par flux RSS ou par email


Il est temps de préparer les grosses négociations annuelles de fin d’année !

Eh oui, pour beaucoup de commerciaux, le rituel annuel va bientôt arriver.

C’est peut être le bon moment pour s’y préparer,non?


Offre spéciale, très spéciale
du blog à réactions !
Recevez GRATUITEMENT tous les articles
par flux RSS ou par email


Vendre aux Clients Difficiles ! 15 ans après le challenge est toujours d’actualité !

Bon, je vante souvent les qualités de bouquins écrits par d’autres auteurs sur ce blog, alors pour une fois je m’autorise un peu d’auto-promo !
Donc voilà, la 4ème édition de mon tout premier bouquin est sortie…


4ème édition de Vendre aux Clients difficiles

Si vous voulez en savoir plus sur le pourquoi d’une 4ème édition, j’ai rédigé un article sur ce point dans le Grand blog de la Vente.

Allez, maintenant que j’ai fait ma part du boulot, à vous de faire la vôtre… C’est par ici qu’on achète ! ;-)

 

Offre spéciale, très spéciale
du blog à réactions !
Recevez GRATUITEMENT tous les articles
par flux RSS ou par email


Ma dernière bonne lecture « Liberté et Cie »

Voilà un ouvrage que j’ai découvert grâce au commentaire d’une lectrice d’un article que j’ai récemment rédigé sur la motivation des commerciaux.

J’ai donc suivi le conseil, et je ne le regrette pas.

C’est un ouvrage qui est bâti autour de nombreux exemples d’application des principes proposés. Vous  vous y trouverez donc beaucoup de success stories qui illustrent clairement les concepts.

Je me contenterai ici de vous transmettre quelques ici des clés qui m’ont particulièrement séduit.

Liberte & Cie

 

Arrêter d’essayer de motiver les salariés.

Vous avez bien lu. Il convient plutôt de mettre en place un environnement qui leur permettra de se développer et de son taux dirigé, et de les laisser se motiver eux-mêmes.

 

Mieux on décrira un poste, plus on le figera.

Les descriptions de postes sont en général  l’œuvre de  « spécialistes » du service du personnel qui ne comprenne rien à la fonction dont ils parlent. La description des postes non seulement coûte cher mais finit aussi par saper le moral de tout le monde

 

Les règles les plus strictes ne valent que si les gens sont prêts à les appliquer.

La grave erreur intellectuelle des bureaucrates, partout dans le monde, et de s’imaginer que, parce qu’une chose s’appelle « règle », elle est préférable à un arrangement moins formel. Pourtant, la plupart de ces règles ne se bornent pas à saper le moral des salariés ; elles empêchent la grande majorité d’entre eux de faire ce qui conviendrait.

 

Ne pas manager pour les 3 %.

Une entreprise d’exception ne confond pas l’exception et la règle. De nombreux patrons ont tendance à régler un problème mineur-qui ne concerne parfois qu’un salarié  dissident, où une poignée- en imposant à tous des règles encore plus draconiennes. En plus des frais généraux courants imposés par l’accumulation de ces politiques correctives, manager pour les 3 % s’accompagne de coûts cachés exorbitants pour les entreprises en contribuant au désengagement des 97 % de salariés restants.

Bien traiter le personnel avant de bien traiter les clients.

De nombreuses entreprises demandent à leur personnel de bien traiter les clients, mais elles n’obtiennent ni cette attitude, ni les résultats qu’elles attendent, parce qu’elles n’ont pas  bien appris leur leçon. C’est en traitant les salariés avec dignité et courtoisie à l’intérieur de l’entreprise qu’on obtient de la même attitude vis-à-vis de l’extérieur, ce qui entraîne des renouvellements de commande, de la croissance, des marges plus élevées et d’autres facteurs qui sont la clé de résultats de niveau international.

Ce qui compte le plus, ce sont des choses que les gens font eux-mêmes.

Un jour, un psychologue a été dérangé par le bruit d’un groupe d’enfants qui étaient venus jouer au football sous ses fenêtres. Il est sorti de chez lui et leur a dit: « vous jouez super bien, les gars. J’aime tellement vous regarder que, chaque fois que vous viendrez jouer ici, je vous donnerai un dollar chacun. » Et il a donné un dollar à chaque gosse. Le lendemain, les enfants sont revenus disputer une partie de foot endiablé. Il est ressorti et leur a dit : « j’aime vraiment vous regarder, malheureusement je n’ai pas de billet aujourd’hui, je n’ai que des pièces. Je ne peux vous donner  que 50 cents chacun. » Les enfants ont un peu tordu le nez devant cette baisse de salaire, mais ils ont empoché l’argent et ont continué à jouer. L’histoire se poursuit sur le même mode, jusqu’au jour où le psychologue ne donne plus qu’un cent à chaque enfant. L’un d’eux refuse avec dédain en protestant : « ça ne va pas, non ? On ne va certainement pas jouer ici pour un malheureux cent ». Les enfants ne sont jamais revenus, pour la plus grande satisfaction du psychologue. Beaucoup de psychologues  pensent que cette histoire est apocryphe, mais elle n’en continue pas moins de circuler parce qu’elle reflète parfaitement ce que leur ont appris d’innombrables expériences réelles. Si vous prenez des gens très engagés dans une activité qui leur plaît et que vous leur offrez une récompense tangible pour continuer à l’accomplir, il se produit un changement. Mentalement, les établissent un lien de cause à effet entre ces récompenses et leur activité -ce que les psychologues appellent un « locus de causalité perçue », et ce lien tend à affaiblir la raison première, intrinsèque, qui les avait poussés à se livrer à cette activité – six le plaisir ou l’intérêt qu’ils y trouvaient, par exemple.

En dehors des récompenses tangibles accordées indépendamment de tout engagement particulier dans une activité- le salaire par exemple, ou des récompenses imprévues comme une prime inattendue- toutes les autres formes de récompenses tangibles ont tendance à exercer des effets contre-productif et à dissuader les salariés de s’engager dans une activité pour la simple raison qu’elle les intéresse.

 

Attention à l’erreur d’attribution.

L’erreur fondamentale d’attribution également appelée « biais  de sur-attribution » désigne la tendance, en présence d’une situation donnée, à attribuer une trop grande responsabilité, positive ou négative, à tel ou tel individu sans tenir compte des circonstances ou de l’environnement. La pensée occidentale, a tendance à isoler les acteurs et les objets de leur environnement. En Asie du Sud-Est, en revanche, le contexte est roi. Les plus sages des leaders ne sont prisonniers d’aucun de ces milieux culturels dominants, mais puisent aux deux sources. Au cours des 30 dernières années, les spécialistes en psychologie du développement ont montré que les individus les plus à même de résoudre des problèmes en ont une approche holistique et dialectique. Autrement dit, ils examinent l’ensemble des relations qu’un problème peut entretenir avec son environnement et avec les circonstances existantes –holisme –  et n’hésitent  pas à cultiver et de proposition d’une contradiction apparente si cela peut les aider à progresser – un procédé qui relève de la démarche dialectique.

 

Liberte & Cie

 

Offre spéciale, très spéciale
du blog à réactions !
Recevez GRATUITEMENT tous les articles
par flux RSS ou par email


Citation « coup de pied au cul » pour ceux qui ont du mal à choisir la voie du haut…

le choix de l'excellence

Le coût de la médiocrité croît dans les mêmes proportions que les récompenses apportées par l’excellence.

Geoff Colvin

Offre spéciale, très spéciale
du blog à réactions !
Recevez GRATUITEMENT tous les articles
par flux RSS ou par email


Page 1 of 1412345»10...Last »