Débordé !

Ce matin, je suis allé à la Maire de ma ville pour faire refaire les passeports de mes filles.

Précision utile, nous sommes le 21 Avril, veille d’un grand WE, et autant vous dire qu’en me rendant à la Mairie je ne m’attends pas à trouver la foule.

Effectivement, quand nous arrivons, ça ne sent pas vraiment le surmenage.

Nous prenons un ticket et après quelques minutes d’attente nous voici devant un charmant Monsieur.

- Bonjour, nous venons pour faire refaire des passeports?

- Vous avez pris RDV? (là je me demande si je suis chez le dentiste)

- Non

- Ah, pas possible.

- Pardon?

- Oui, regardez, c’est marqué là, en gros.

- Oui, mais nous avons amené tous les papiers, donc pourquoi prendre RDV pour vous ramener ces même papiers ?

- Parce que c’est marqué là et qu’il y a des gens qui attendent

Alors là, je me retourne et comme je n’en crois pas mes oreilles, je prends une photo… Voici, à quoi ressemble une mairie débordée…

 

Après l’alibi « des gens qui attendent », le jeu consiste ensuite à trouver LA bonne raison pour ne pas faire tout de suite ce qui pourra être fait le mois prochain…

J’ai beau respirer par le ventre… Ma patience a quand même quelques limites et  je commence m’agacer sérieusement…

Finalement, voyant de son observatoire privilégié que je ne suis pas du tout content,  la « Chef  » apparait…

Après nous nous avoir rappelé  qu’il FAUT prendre RDV parce que « C’EST MARQUE LA » , elle convient  qu’effectivement, la densité du trafic au guichet pourrait peut être autoriser notre aimable interlocuteur à enregistrer notre demande aujourd’hui.  Alléluia ! (je ne crois pas en Dieu, mais là j’avoue que j’ai cru voir un signe)…

*

* *

Bon, évidemment, je n’en suis pas mort et il y a sans doute pire dans d’autres communes.

Mais ce qui est vraiment agaçant c’est cette « morgue », cette distance, ce manque total de discernement.

Quelle entreprise privée pourrait survivre en accueillant ses clients de la sorte ?

Service Public ? Je vais relire mon dictionnaire pour voir ce que veut dire service.  Public, je sais, ça ne veut pas dire client.

 

 

 

Offre spéciale, très spéciale
du blog à réactions !
Recevez GRATUITEMENT tous les articles
par flux RSS ou par email


2 Commentaires pour : “Débordé !”

  1. Christine Aiz Jeudi 21 avril 2011 #

    Et oui ! Le service n’a de public que le nom ! Et quand on a travaillé et que l’on travaille toujours dans le privé ça fait tout bizarre !
    A quand un service public sur les critères du Privé ! Pas possible de demander à bosser comme dans le privé, la photo pour preuve ! Si une entreprise voit son hall d’accueil vide c’est le C.A en berne et c’est parti direct pour la recherche de solution, d’actions correctives avant bien sur de passer au changement…..le Privé avec toutes ces lettres de noblesse que beaucoup dénient. Le Privé qui amène à se remettre en question, entrer en action pour au final envier ceux du service public…..non en terme d’action mais plutôt pour la sécurité…..Bien des efforts dans le privé pour au final gagner moins avec plus de stress et moins de considération…pas juste tout ça !

  2. Bayssat Théo Mardi 26 avril 2011 #

    Bon coup de gueule!

Ecrire un commentaire :

Gravatar Image